Mons
Quartier libre

Habiter la ville autrement est un des mots d'ordre de cette première Biennale. Dans la lignée du travail entamé par Niki de Saint Phalle, la Fondation Mons 2025 propose de créer des interstices dans l'espace public. Interstices pour s'arrêter, interstices pour s'insérer, interstices pour s'écouter. Ces lieux ou objets du quotidien de notre espace public sont transformés, habillés, révélés par des artistes confirmés accompagnés d'étudiants, d'associations ou d'entreprises locales. Un parcours à explorer, la curiosité en bandoulière !

Un projet porté par
Fondation Mons 2025